RDC: Délion Kimbulungu, l’ivrogne dépressif qui veut être président de la CENI

Partager l'article

Corneille Nangaa et le FCC viennent de lancer un autre pion dans la course à la présidence de la CENI, en la personne de Délion Kimbulungu, un candidat parrainé par Jaynet Kabila. Après avoir échoué à imposer Ronsard Malonda, les tenants de l’ancien pouvoir sortent de leur placard une pièce de rechange. Délion Kimbulungu se présente comme ayant travaillé avec feu l’abbé Apolinaire Malu Malu d’’heureuse mémoire. La vérité est que Délion Kimbulungu a été conseiller de Corneille Nangaa. Et ça, il ne le dit pas. Voilà un candidat qui commence déjà par mentir sur son parcours. Comme Ronsard Malonda, Délion Kimbulungu a été co-responsable du chaos de l’élection de 2018. Il cache volontairement cette information pour ne pas subir le sort de Ronsard. Si ce dernier est sanctionné, pourquoi Kimbulungu peut être sa pièce de rechange ?
Juste avant les électrons, Corneille Nangaa s’est débarrassé de Kimbulungu car le trouvant impulsif, instable et orgueilleux, mais ils avaient déjà eu le temps de programmer ensemble la fraude. En fait, l’homme est un alcoolique patenté qui arrivait très souvent ivre au bureau. Malgré son renvoi, la CENI avait continué à lui payer sa solde, ce qui est une injustice grave de la part de Nangaa, alors que plusieurs agents de la CENI, des pères et mères de famille, sont sans salaire depuis de mois.
Après avoir été viré de la CENI, Délion Kimbulungu a été récupéré à la CIME, chez les confessions religieuses, financées et manipulées par Corneille Nangaa. Là aussi, il a été viré parce que dépressif et ivrogne. Pire, il accusait très souvent ses collègues de sorcellerie et de fétichisme, au point où ces derniers en avaient eu marre. Voilà le candidat que Nangaa, le FCC et Jaynet Kabila sont en train de mettre sur le marché. Le FCC et Nangaa doivent savoir que la RDC mérite mieux. Le peuple congolais est averti.

Zenon Kalume