Kinshasa : Le président de l’assemblée provinciale va porter plainte contre ceux qui le « calomnie » à coups des fake news

Partager l'article

Le président de l’assemblée provinciale de Kinshasa a décidé lundi de porter plainte contre un groupe d’anciens députés provinciaux qui, dit-il, le diffament dans la presse en affirmant qu’il avait détourné leurs indemnités de sortie alors que des preuves existent qu’ils avaient déjà perçu leur dû le 13 octobre 2011. (Document)

Se confiant à 7SUR7.CD, Gode Mpoyi dit « avoir instruis ses avocats pour mettre fin définitivement à cette calomnie  orchestrée par les ennemis de la bonne gouvernance ».

Il rappelle que le gouvernement provincial avait payé en octobre 2011 l’équivalent de 40.000$
(représentant 6 mois des émoluments mensuels du député) à chaque élu de la législature 2007-2011. Des preuves documentaires existent, car tous ont signé, insiste-t-il.

Le sachant, Gode Mpoyi a retourné en juin 2019 cet argent à la ville de Kinshasa

« Lorsque le gouvernement central, n’étant pas informé que les députés avaient déjà touché leurs indemnités de sortie, décaissa à nouveau 350.000$ en 2019, le président de l’APK les retourna au gouvernement provincial, comme l’atteste son courrier du 20 juin 2019. », souligne son avocat.

Mécontents, ces députés provinciaux répandent des fake news dans une certaine presse, déplore-t-il.

« Il y a manifestement une intention de nuire. Car quand vous lisez le titre des articles qui sont dirigés contre le président de l’assemblée provinciale de Kinshasa et leur contenu, c’est le jour et la nuit. Il n’y a rien de ce qu’affirme le titre. Il y a à l’évidence une entreprise criminelle. », affirme l’un des conseils de G. Kadima.

Et il ajoute en disant que ces anciens députés utilisent un média dont le patron avait maille à partir dans le passé avec le président de l’assemblée provinciale.