Tshopo : le maire de Kisangani suspend la marche de 3 ONGs

Partager l'article

Le maire de Kisangani, dans la province de la Tshopo a interdit la marche prévue mardi 28 juillet dans la ville.

Jean-Louis Alasso justifie cette interdiction par le souci de préserver la paix sociale. Pour le maire de la ville de Kisangani, ces manifestants risquaient de créer des troubles car les trois associations ont choisi le même point de rassemblement et le même itinéraire alors que les objectifs poursuivis sont contradictoires.

Le Collectif Tshopo Telema réclame la démission du gouverneur tandis que les Jeunes pour la Paix et la Solidarité ainsi que les Jeunes Tshopolais pour la paix, eux soutiennent le gouverneur Louis-Marie Wale Lufungula.